Embrasser l’inachevé: une installation poétique et romantique

Étiquettes

, , , ,

Le Centre Européen d’Actions Artistiques Contemporaines (CEAAC) présente, jusqu’au 16 février, dans l’espace international, une installation de Lorine Boudinet. Ces travaux correspondent à la restitution de sa résidence récente à Budapest.

Sensible à l’atmosphère mélancolique et automnale de la ville, à la place de la nature et des saisons, la jeune artiste s’est imprégnée du rite de la Toussaint, tel qu’il est pratiqué en Hongrie.

 

Couronnes d’herbes sauvages, étoiles scintillantes qui disent l’aspiration à la lumière et la qualité des cieux, rideaux de papier-peint aux motifs géométriques inspirés de plantes, jeux de transparence dans les feuillages, traités aussi bien en dessin qu’en céramique: la composition de la salle enchante et souffle un air bienfaisant d’Europe Centrale.

Enfin, elle pousse l’art du détail à créer ses propres épingles à dessin, particulièrement réussies, en laiton, qui ajoutent des formes végétales à son univers déjà imprégné de forêts et de nature.